Partenaires 

-       IFP Energies nouvelles (Lyon et Rueil-Malmaison) : Coordinateur du projet

-       CORIA (COmplexe de Recherche Interprofessionnel en Aérothermochimie - UMR 6614)

-       IMFT (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse)

-       UBC (University of British Columbia)

 


IFPEN 

IFPEN : IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation et de formation  dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Le département de mécanique des fluides est impliqué depuis de nombreuses années dans le développement de codes numériques pour traiter les écoulements multiphasiques. L’équipe travaille sur la définition, l’implémentation et la validation de méthodes numériques efficaces et robustes pour la simulation des  écoulements diphasiques, incluant les interactions fluide/solide, solide/solide et fluide/fluide. Ces méthodes ont été intégrées dans la plateforme PeliGRIFF (http://www.peligriff.com), qui comprend à la fois des modélisations micro et mésoscopiques.  Le département Modélisation Moteurs et Véhicules travaille depuis 20 ans dans le domaine de la CFD pour les moteurs à combustion interne. L’équipe développe ses propres codes basés sur des approches RANS et LES afin de modéliser l’écoulement, l’injection liquide et la combustion dans les moteurs à piston. Sa contribution à ce projet repose sur son expérience dans les modèles  LES avancés  de combustion et les simulations diphasiques Euler/Euler et Euler/Lagrange.

 
CORIA

Le CORIA est un laboratoire CNRS de l’Université de Rouen et de l’INSA Rouen. Le CORIA-CNRS est un laboratoire d’ingénierie mécanique dédié à l’étude des écoulements réactifs. Il couvre de nombreux domaines de recherches tels que la  combustion, les plasmas, l’étude des sprays, les procédés énergétiques et combine des approches expérimentales , à l’aide de diagnostics optiques avancés et théoriques par la modélisation des écoulements réactifs. Le laboratoire développe donc des diagnostics expérimentaux ainsi que  de nouveaux outils théoriques. Plusieurs équipes œuvrent au développement  d’outils de recherche pour la simulation DNS et LES des écoulements turbulents réactifs ou d’écoulements diphasiques dans des géométries simples et complexes. Les nouvelles méthodes de modélisation sont validées sur des configurations académiques, elles sont également utilisées pour l’étude des écoulements turbulents dans des systèmes réalistes : moteurs à piston, brûleurs aéronautiques, fours industriels…

 

IMFT
L’IMFT est le plus grand centre de recherche en France spécialisé dans la mécanique des fluides. Il est affilié avec le CNRS (CNRS – UMR 5502) en collaboration avec l’Institut National Polytechnique de Toulouse (INPT) et l’Université de Toulouse III Paul Sabatier (UPS). Le groupe de recherche sur les particules, le spray et la combustion (PSC) a une expertise double sur les simulations numériques massivement parallèles et sur les expériences de laboratoire. L’équipe étudie les écoulements diphasiques réactifs sur une large gamme d’échelles en utilisant une approche multi-échelles (micro-méso-macro) basée  sur l’expertise scientifique des chercheurs et sur l’utilisation de codes numériques dédiés.

 

UBC
L’Université de British Columbia (UBC) à Vancouver, Canada est un centre de recherche et de formation. Le Pr Anthony Wachs, qui a initié et rédigé le projet MORE4LESS a un double poste au sein des département de Chemical and Biological Engineering et de Mathematics. Avec son expertise dans les écoulements multiphasiques, la modélisation multi-échelles et le calcul haute performance, il poursuit ses activités de recherche sur les écoulements particulaires réactifs.

 |  Mentions légales © 2017 IFP Energies nouvelles